Annia joue à… Homefront The Revolution

by on 23/06/2016
 

Ce mois-ci, j’ai joué à Homefront : The Revolution de chez Deep Silver et j’ai financé ma révolution en vendant des boîtes de thon.

Annia teste Homefront : The Revolution

Aveuglées par le pouvoir, les grandes puissances se disputent la prédominance de la technologie APEX. Provoquant de nombreuses batailles allant de mal en pis, la Corée du Nord finit par prendre l’ascendant, soumettant les États-Unis à un État totalitaire. Privée de sa liberté, la population finit par s’organiser afin de résister face à l’occupation. Parmi ces femmes et ces hommes, vous jouerez le rôle d’Ethan Brady, fervent serviteur de la Résistance venu libérer son pays du chaos.

Rencontre brutale avec les têtes pensantes de la Révolution

Rencontre brutale avec Dana Moore, Sam Burnett et Jack Parrish.

Au même titre qu’il a fallu sauver le soldat Ryan, vous allez devoir secourir Benjamin Walker, porte-parole du mouvement qui a été capturé lors d’une embuscade de la KPA (force militaire nord-coréenne). Il vous faudra faire usage de tous les moyens disponibles pour le soustraire aux mains ennemies. Du sabotage, à la prise de contrôle de points stratégiques, vous aurez aussi à « pirater » les réseaux de communication. Les missions qui vous seront proposées sont ainsi nombreuses et apporteront certains éléments de précision sur le background mais aussi des indices sur la détention de Walker.

Benjamin Walker, héros et porte-parole de la Révolution

Benjamin Walker, héros et porte-parole de la Révolution.

Redessinée par les tôles métalliques, les murs graffés et la pauvreté omniprésente dans les rues, la ville de Philadelphie sera sous haute surveillance. Les drones qui parcourent la ville représenteront finalement la plus grande menace. S’ils vous détectent et parviennent à vous scanner, courez vite, les renforts arrivent. Un gigantesque zeppelin s’approche de la zone et commence à la bombarder jusqu’à vous éliminer. Sachez donc vous faire discret afin de ne pas créer de trop gros attroupements armés sur vous. Dans Homefront, contrairement à d’autres, les PNJ sont à l’affût du moindre bruit ou mouvement, et une approche trop brusque peut s’avérer très punitive. Toutefois, les IA ont leur faille : restez accroupis et éloignez-vous de leur champ de vision afin de passer au travers des mailles du filet.

Le zeppelin traverse et scanne l'ensemble des quartiers

Le zeppelin traverse et scanne l’ensemble des quartiers.

Il vous sera aussi proposé de regagner des pans de quartier afin d’y établir des nids de résistants et ainsi diminuer la présence de la KPA. C’est là que les problèmes commencent. Regagner du terrain peut s’avérer utile, mais arrêtez vous très vite avant de tomber dans une morosité sans fin. Les assauts ennemis étant la seule réelle difficulté du jeu, il serait dommage de vous en priver. Votre moto vous permettra, d’ailleurs, de parcourir de longues distances sans vous attarder sur les affrontements. Toutefois, veillez à ne pas trop vous emporter sur la vitesse. En effet, l’engin peut se révéler, par moment, incontrôlable et provoquer d’énormes bugs de collisions assez farfelus. Pas de quoi en faire un plat me direz-vous, mais si, quand même. Surtout lorsque certains bastions vont demander le concours des deux roues motorisés pour être débloqués. C’est plutôt emmerdant.

Il semblerait qu'il faille m'acheter une autre moto...

Il semblerait qu’il faille m’acheter une autre moto…

Qui dit révolution dit système D. Vous aurez aussi en charge la customisation de votre équipement. Allant de l’amélioration de votre arme jusqu’aux gadgets plus pointus, l’interface se révèle assez simple et très proche du craft sur The Last Of Us. Cependant, beaucoup de ces appareils sont superflus et n’apportent rien d’intéressant en terme de gameplay. Dans cette logique, on aurait voulu pouvoir assembler les médikits que l’on ne peut, finalement, qu’acheter ou trouver éparpillés sur la map. Figurez-vous qu’ils vous seront très utiles face aux tirs hasardeux qui vous feront certainement bondir de votre siège : morts inexpliquées, tirs aléatoires, ennemis invisibles…

Récoltez du matériel afin de pouvoir crafter vos bombes, dispositifs de piratage ou leurres

Récoltez du matériel afin de pouvoir crafter vos bombes, dispositifs de piratage ou leurres.

Niveau optimisation, ne vous fiez pas aux apparences, le jeu prend de la ressource et subit quelques latences agaçantes ingame parfois inexpliquées. Malgré de très nombreux bugs, on notera tout de même l’effort sur l’évolution de l’environnement au fur et à mesure de vos actions contre le gouvernement coréen. Si la population parait réticente face à ces guérillas armées, elle changera de comportement selon l’engouement que vous susciterez auprès d’elle. La thématique, pleine de ressources, est complètement occultée par le manque de fignolages techniques et graphiques du titre. Dommage, Homefront : The Revolution aurait certainement pu être plus que louable.

Il semblerait que les agents de la KPA ne soient guère appréciés dans le coin.

Il semblerait que les agents de la KPA ne soient guère appréciés dans le coin.

Pour plus de détails :

Autre(s) test(s)  :

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response