Friday the 13th: polémique autour du crowdfunding

by on 06/07/2016
 

Le studio de développement Gun Media, qui s’occupe actuellement du jeu Friday the 13th: The Game a vu la polèmique grandir autour de sa politique de crowdfunding.

Friday the 13th game

Image tirée du journal des dévelopeurs.

Une partie des contributeurs du jeu se sont plaints auprès du studio de développement au sujet de sa politique de rétributions. En effet, le journal des développeurs interactif proposé par le studio n’est accessible que pour les contributeurs ayant payé pour la campagne lancée sur le site BackerKit et pré-commandé Friday the 13th. Ceux ayant contribué à la cagnotte pour via Kickstarter n’ont droit qu’à une remise sur le journal. Ils doivent donc payer une seconde fois pour y avoir accès même si leurs contributions ont été égales ou supérieures à celles de leurs homologues.

Une partie des contributeurs ayant payé à partir de Kickstarter s’est sentie trahie par le studio, et notamment cela va de soit ceux ayant donné des contributions importantes. On peut compter parmi eux au moins quatre ayant donné une contribution d’au moins 10 000$.
L’un des contributeurs a notament déclaré qu’il prenait la nouvelle un peu comme un coup de pied dans les dents « a bit of a kick in the teeth » quand un autre exprime la déception des contributeurs considérant que sans eux la campagne de crowdfunding du jeu n’aurait jamais eu de seconde chance “Without us there would have been no 2nd round of funding in the first place.”.

Là où le bât blesse c’est que la campagne semble se passer à merveille pour Gun Media. L’objectif initial de la campagne de 700 000$ a été largement dépassé: 823 704$ sur Kickstarter et 203 197$ sur BackerKit. D’après l’annonce de l’E3, Friday the 13th serait prévu pour octobre 2016 et, malgré cette polémique, le jeu semble parti pour être de bonne qualité.

Retrouvez nos autres articles sur l’actualité gaming: Jeu du radin #2 : Call of Duty Black Ops et Goblins Quest : le jeu de Coktel Vision

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response