EURO 2016 : L’après match France – Allemagne

by on 08/07/2016
 

Après une première période peu rassurante, la France s’est finalement qualifiée en finale de l’Euro au détriment de l’Allemagne, jeudi 7 juillet au Vélodrome, grâce à un doublé de l’inarrêtable Antoine Griezmann.

France - Allemagne

18 ans après les folles soirées de juillet 1998, les Français ont fêté dans les rues la qualification des Bleus pour la finale de l’Euro 2016.

 

Le message émouvant du joueur Allemand Ozil:

« La déception de cette défaite amère est toujours aussi fort qu’hier. Mais ce n’était pas notre jour, tout simplement. Quoi qu’il en soit, bravo à la France d’avoir été un aussi bon pays hôte. L’équipe et plus particulièrement tout le peuple français le mérite tellement après toutes les discussions et les questions de sécurité autour de l’évènement depuis novembre 2015. Adieu et merci France (en Français). »

France - Allemagne

Ozil se fait réconforter par Pogba

Citation du sélectionneur Allemand:

Joachim, Low, le sélectionneur de la Mannschaft, n’a pas chargé la barque outre mesure. « Je n’aime pas parler des décisions arbitrales, il faut les accepter. Ça ne sert à rien d’en parler. La main n’était pas forcément proche du corps. Ça s’est passé sur une fraction de secondes, c’est difficile à juger. On ne peut pas toujours contrôler ses mouvements. Je ne peux imputer la faute à personne. »

 

Le match de France – Allemagne , près de 30 millions de téléspectateurs allemands ont suivi la demi-finale de l’Euro contre la France, une des plus importantes audiences de la télévision nationale et un record pour un Championnat d’Europe de football.

La défaite de l’Allemagne contre la France a rassemblé 29,82 millions de téléspectateurs outre-Rhin, soit 80,6% de parts de marché. Elle se place au quatrième rang des rencontres de football les plus suivies de l’histoire : à la première place, la finale du Mondial 2014, gagnée par la Mannschaft face à l’Argentine et qui avait réuni 34,57 millions de spectateurs (86,2% de parts de marché).

Le mot de la fin

A défaut d’avoir donné une leçon de football aux Français, les Islandais auront au moins appris quelque chose aux Bleus: le « clapping ».

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response