Les Sims : ma vie sur simulateur

by on 20/07/2016
 

Votre vie n’est pas à la hauteur de vos attentes ? Vous êtes misanthrope ? Vous aimez les langues étrangères ? Vous devez jouer aux Sims, le simulateur de vie et d’interactions sociales.

Sims évolution.

The Sims évolution.

Le tout premier The Sims est sorti en 2000 sur PC, édité par Electronic Arts et conçu par Will Writght  (Maxis) le papa des SimCity (jeux de gestion) s’est aperçu qu’il était aussi amusant de concevoir des villes que de s’amuser avec les habitants qui peuplent celles-ci.

Ma première fois

J’ai commencé le jeu vers 2001, je me souviens surtout d’avoir mis le feu après avoir fait la vaisselle. Oui, j’ai mis le feu en nettoyant une assiette dans un évier !
Depuis j’ai arrêté de faire la vaisselle, je me suis essayé par la suite avec les interactions humaines, là encore sans succès mis à part mettre le feu à mes amies. Bref, je suis devenue une pyromane, comme le chante les Mellowman.

Les pyros, les Mellows, les pyromellowmans, et nous mettons le feu pour que le public s’enflamme!

J’ai joué à la version 2 (là je n’ai pas mis le feu ouf !), en revanche mes personnage ont développé une sorte de psychose et certains ont eu une déformation voire malformation. Pendant, un certain temps je me suis dit que ce jeu était un jeu d’horreur avec toutes ses situations plus ou moins logiques, ses drames, ses personnages avec des manières de psychopathe.

Conclusion :

La série The Sims, est excellente pour se détendre voire vivre une vie par procuration. Votre avatar devient facilement et rapidement une célébrité et a une facilité pour obtenir des promotions dans son travail. Mais la série est surtout connue pour être un excellent exutoire à nos frustrations. Beaucoup, s’amusent à torturer leur avatar qui devient surtout une victime de notre décharge émotionnelle. Ce simulateur de vie est pour beaucoup un excellent jeu dans lequel s’amuser de situations loufoques ou en tant que simple défouloir.

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response