Gaming
0 comments

Annia joue à… Gone Home

by on 16/09/2016
Positives

- Des décors assez authentiques
- Une ambiance visuelle étourdissante

Negatives

- Une durée de vie médiocre au vu du prix d'achat
- Un scénario sans surprises

Editor Rating
 
Gameplay
5.0

 
Graphisme
6.0

 
Solo
6.0

 
Multiplayer
10

Total Score
5.6

Hover To Rate
User Rating
 
Gameplay

 
Graphisme

 
Solo

 
Multiplayer

User Score

You have rated this

 

Ce mois-ci, j’ai joué à Gone Home signé Fullbright Company et ma famille m’a abandonnée.

Annia joue à... Gone Home

Annia joue à… Gone Home

Seule au monde

7 juin 1995, un terrible orage gronde sur Portland. Après avoir parcouru l’Europe, vous rentrez au bercail afin de retrouver les vôtres. La lumière à l’intérieur semble indiquer que quelqu’un se trouve à la maison. Vous avancez et tentez d’entrer, mais la porte reste fermée. Peu importe, vous êtes bien décidé à vous introduire dans la maison pour en savoir plus. Sorti en 2013 sur PC, la Console Édition a débarqué le 12 février 2016 sur PS4 et Xbox One. L’occasion pour nous de revenir sur ce titre quelque peu expérimental et de pénétrer dans l’intimité de la maison des Greenbriar.

Après un voyage épuisant, retour au bercail.

Après un voyage épuisant, retour au bercail.

La vie secrète des Greenbriar

Votre sœur Sam vous a laissé un mot, et tout porte à croire que quelque chose s’est passé plus tôt dans la soirée. Le silence règne et c’est avec crainte que vous entrez dans l’immense demeure familiale. Où sont-ils tous passés ? Il va vous falloir trouver la réponse par vous-même. Documents, enregistrements, lettres… Vous allez devoir fouiller chaque recoin et tenter de reconstituer l’histoire. Des simples objets du quotidien jusqu’aux affaires plus personnelles, tout regorge d’informations entrecoupées avec les souvenirs de Katie. Aucune action à accomplir, aucun ennemi à combattre, juste une incompréhension totale à laquelle il vous faut faire face.

Fouillez la maison à la recherche d'indices.

Fouillez la maison à la recherche d’indices.

Retour dans le temps

N’ayant pas de pistes précises, vous allez devoir évoluer dans un environnement laissé à l’abandon. Vous pourrez circuler librement dans la maison, en prenant soin de trouver les objets lorsque vous en aurez besoin. Les messages laissés par votre sœur seront nombreux et vous offriront de quoi reconstituer les faits avec précision. La finalité est indépendante des informations que vous récolterez. De ce fait, qu’importe la façon dont vous explorerez les lieux, la ligne rouge vous mènera forcément au dénouement de cette affaire. Katie, quant à elle, vous partagera aussi ses pensées au travers de petites anecdotes ou de réactions singulières.

Notre petite sœur nous cacherait-elle quelque chose ?

Notre petite sœur nous cacherait-elle quelque chose ?

Génération Y

Plongé(e)s dans le quotidien de cette famille de l’Oregon, certain(e)s se sentiront un tantinet nostalgiques. Si vous avez passé votre adolescence devant Beverly Hills ou encore à fantasmer sur Kurt Cobain, vous remarquerez alors les quelques références disséminées dans le jeu. L’ambiance est plutôt juste tant que l’on ne se sent pas absorbé par cet aspect quelque peu anachronique. Tout semble curieusement dans l’air du temps, et cela, malgré les VHS et les télévisions cathodiques qui ornementent les pièces à vivre.

Rappelez-vous nos bonnes vieilles cathodiques !

Rappelez-vous nos bonnes vieilles cathodiques !

Conclusion

Loin des standards du marché, l’expérience en elle-même a le mérite d’interpeller. La dimension narrative prend le dessus, et cela, au détriment du gameplay. Bien que touchante, l’histoire ne brille pas par son originalité et l’excès de sentimentalisme ferme la voie à des pistes qui auraient valu la peine d’être approfondies. Le principal défaut reste inévitablement le rapport qualité prix au vu de la durée de vie et du contenu proposé. Malgré l’allure désordonnée de la maison, celle-ci paraît quelque peu aseptisée. Les cartons sont dans les placards, les feuilles dépassent systématiquement des sacs ou se retrouvent sous des tables de chevet… Le tout rendant la découverte monotone et sans réelle cohérence scénaristique. L’aventure reste tout de même divertissante dans sa globalité, proposant une ambiance vacillant entre petites frayeurs et émotions fortes.

Annia-GoneHome

Pour plus de détails :

Autre(s) test(s)  :

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response 

Gameplay

Graphisme

Solo

Multiplayer