Gaming
0 comments

Annia joue à… OKHLOS

by on 19/08/2016
Positives

- Les références mythologiques et les détournements parfois loufoques
- La rejouabilité est prometteuse

Negatives

- Une DA qui mériterait d'être plus riche en détails
- Un système de combat qui manque de profondeur

Editor Rating
 
Gameplay
7.0

 
Graphisme
6.0

 
Solo
7.0

 
Multiplayer
10

Total Score
6.6

Hover To Rate
User Rating
 
Gameplay

 
Graphisme
0.0

 
Solo

 
Multiplayer

User Score
0.0

You have rated this

 

Ce mois-ci, j’ai joué à OKHLOS de chez Coffee Powered Machine et j’ai tué Artémis avec des moutons.

Annia joue à... OKHLOS

Annia joue à… OKHLOS

TUER, TUER, TUER !

Jeu de stratégie en temps réel et un tantinet hack and slash, OKHLOS propose un gameplay très similaire à la série Pikmin de chez Nintendo. Dans la peau d’un grand philosophe de votre temps, vous êtes aujourd’hui décidé à lancer la plus grande révolution qu’ait connu l’histoire. Pour se faire, il va vous falloir rassembler votre peuple autour de vos beaux discours et le mener dans une bataille sans merci à travers la Grèce antique. Guerriers, citoyens ou encore esclaves, tous auront leur place dans le combat. À vous de tirer le meilleur de chacun afin de marcher avec résolution vers l’Olympe et défier les dieux du Panthéon.

Traversez la Grèce afin de défier les dieux de l'Olympe !

Traversez la Grèce afin de défier les dieux de l’Olympe !

Même les poules peuvent s’avérer être de véritables guerrières.

De façon très simple, il va vous falloir garder en tête deux choses essentielles : recruter et manager. Plus grande sera votre cohorte, plus percutante elle sera. Parmi ceux que vous mobiliserez, chacun sera pourvu d’une particularité. Si les soldats sont efficients en attaque ou en défense, les esclaves, eux, seront les seuls à pouvoir ramasser des objets. Il vous faudra donc garder un œil sur vos troupes et veiller à les optimiser autant que possible. Plus encore, certains seront échangeables auprès de marchands que vous croiserez sur votre route. Au prix de plusieurs de vos concitoyens, vous pourrez donc obtenir des personnages plus spécifiques présentés comme étant les héros.

Les nombreuses références à la mythologie ne passent pas inaperçues.

Les nombreuses références à la mythologie ne passent pas inaperçues.

Faire la guerre, oui, mais intelligemment.

D’une partie à une autre, les maps seront générées aléatoirement. Spawns ennemis, population et loots ne seront donc jamais au même endroit. Cyclopes, centaures ou encore harpies, les créatures qui barreront votre route seront multiples et présenteront, eux aussi, des caractéristiques de combat propres à chacun. Dès lors, vous pourrez grouper vos unités et adopter une stratégie offensive ou défensive. Ne foncez pas tête baissée, analysez les algorithmes de combat de vos adversaires afin de faire prospérer votre pléiade. Il sera d’autant plus important de prendre votre temps lors de vos affrontements contre les dieux.

Certains feront trembler la terre sous vos pieds...

Certains feront trembler la terre sous vos pieds…

DÉTRUIRE, DÉTRUIRE, DÉTRUIRE !

Prenez soin de détruire tout ce qui se présentera sur votre passage afin de collecter différents objets. Jambon pour le heal, dynamites pour les dégâts de zone, boucliers de protection temporaire, etc. En somme, faites le plein de bonus pour faciliter vos combats et éviter de faire fondre vos unités trop rapidement. Toutefois, gare aux pièges diaboliques qui peuvent parfois vous réserver quelques surprises (empoisonnement, explosion ou encore trappes). Nombreux seront difficilement évitables et malmèneront vos petits soldats éphémères. La chose la plus délicate étant de vous rappeler des raccourcis définis pour chacun des objets ou de savoir qui porte quoi.

Les esclaves sont les seuls à pouvoir récupérer les différents loots. Veillez à ne pas en manquer dans vos rangs.

Les esclaves sont les seuls à pouvoir récupérer les différents loots. Veillez à ne pas en manquer dans vos rangs.

La BETA fermée aura plus ou moins mis en lumière l’essentiel de ce titre homérique. Sorti le 18 août, ce simulateur est défoulant à souhait et plaira très certainement aux amateurs du genre. La DA, qui ne manque pas de charme, se révèle un peu fade mais l’énergie autour de la gestion de masse compense les lacunes graphiques. Explosez votre jauge d’hystérie et faites marcher vos guerriers vers l’Olympe. OKHLOS vous réservera des batailles épiques.

Annia-OKHLOS

Pour plus de détails :

Autre(s) test(s)  :

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response 

Gameplay

Graphisme

Solo

Multiplayer