Gaming
0 comments

Annia joue à… Syberia

by on 26/08/2016
Positives

- Un univers visuel jouissif
- Une ambiance sonore soignée

Negatives

- Des animations parfois trop rigides
- Une narration qui manque de peps

Editor Rating
 
Gameplay
6.0

 
Graphisme
7.0

 
Solo
6.0

 
Multiplayer
6.3

Total Score
6.3

Hover To Rate
User Rating
 
Gameplay

 
Graphisme

 
Solo

 
Multiplayer

User Score

You have rated this

 

Ce mois-ci, j’ai joué à Syberia édité par Microïds et j’ai explosé mon forfait mobile.

Annia joue à... Syberia

Annia joue à… Syberia

Kate Walker, femme de l’extrême

Aujourd’hui, je vous propose de faire un petit bond dans le temps. Il y a près de 14 ans de cela naissait Syberia, classique du point and click qui avait séduit par sa richesse scénaristique et graphique. À l’origine du projet, Benoît Sokal, auparavant auteur de bande dessinée chez Casterman. Très vite, notre bruxellois sort des sentiers battus, quittant l’industrie du livre pour s’affairer à la création de jeux vidéo. Ici, vous êtes envoyé sur les terres de Valadilène dans la peau de Kate Walker. Le cabinet d’avocat pour lequel vous travaillez vous a chargée de conclure une vente importante auprès de l’illustre usine d’automates Voralberg. Néanmoins, ce qui devait être une simple formalité se transforme en un réel drame familial. À vous de jouer l’enquêteuse et d’éclairer les zones d’ombres autour de cette affaire…

Entre art nouveau et steampunk, l'architecture ne manque pas d'originalité.

Entre art nouveau et steampunk, l’architecture ne manque pas d’originalité.

Mais… où est Hans?

Le cortège funèbre qui se présente à vous lors de votre arrivée ne présage rien de bon. Anna Voralberg, dernière héritière de la dynastie, est morte et plus personne ne peut plus mener à bien la transaction. Seulement, ne pensez pas rentrer à New-York pour autant car votre patron exige la résolution de cette mésaventure coûte que coûte. Plus tard, la discussion avec le notaire familiale vous confirmera l’existence d’un dernier successeur du nom d’Hans Voralberg, fils cadet présumé mort. Bien qu’à peine arrivée, il va vous falloir reprendre la route afin de marcher sur les traces de ce mystérieux successeur, et ce à bord d’un train spécialement conçu par ses soins.

Partez à la recherche d'Hans afin de percer le mystère de la famille Voralberg.

Partez à la recherche d’Hans afin de percer le mystère de la famille Voralberg.

Sur les traces d’un mystérieux passé

Désormais essentielles dans l’économie, les machines font partie intégrante des mœurs sociétales. Hans Voralberg, à l’origine de cette révolution, n’aura eu de cesse de créer des automates dont il est le seul à détenir le secret. Durant votre périple, vous découvrirez l’univers anachronique de l’usine au travers de mécanismes fascinants mais aussi d’automates ingénieux. Chaque étape de votre voyage sera le témoignage du savoir-faire et de l’imagination débordante de l’inventeur. Dès lors, Kate devra se familiariser avec le génie d’Hans pour résoudre les énigmes qui se dresseront devant elle et ainsi, assembler toutes les pièces du puzzle.

Anna Voralberg vous laissera de nombreux cylindres à écouter sur son phonographe.

Prêtez attention aux cylindres laissés par Anna Voralberg.

Comprendre le génie Voralberg

Votre train connaîtra multiples problèmes mécaniques qui vous obligeront à vous arrêter. L’occasion pour vous de vous promener dans des lieux devenus vestiges d’une fortune passée et de faire la connaissance de personnes ayant connu Hans. Cependant, ceux-la ne vous renseigneront qu’en échange d’un service rendu, le plus souvent concernant les automates de notre protagoniste. C’est pourquoi l’on vous demandera de manipuler des engins très particuliers et d’en comprendre le fonctionnement dans le but de les remettre en marche.

Hans laissera derrière lui de nombreux automates dont vous devrez comprendre le mécanisme.

Hans laissera derrière lui de nombreux automates dont vous devrez comprendre le mécanisme.

Conclusion

Gameplay et graphisme vieillissants, aliasing marqué, animations rigides et liberté pré-calculée… Bien évidemment, Syberia est un titre qui a clairement fait son temps. Malgré tout, la direction artistique émerveille encore par la beauté de l’environnement et par les choix de cadrage lors des déplacements de Kate. L’ambiance sonore, quant à elle, joue pleinement son rôle en sublimant la découverte visuelle. Finalement, ce premier opus se révèle plutôt accessible si l’on omet les imperfections dues à sa vieillesse. Le gros point noir étant l’aspect aventure qui, lui, fait défaut tant dans le manque de difficulté que dans la narration qui souffre parfois de linéarité.

Annia-Syberia

Pour plus de détails :

Autre(s) test(s)  :



//

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response 

Gameplay

Graphisme

Solo

Multiplayer