Gaming
0 comments

Annia joue à… Among The Sleep

by on 30/09/2016
Positives

- La traduction visuelle de l'intrigue
- Le point de vue de l'enfant

Negatives

- Un gameplay assez restrictif
- Une durée de vie trop courte pour le prix initial

Editor Rating
 
Gameplay
5.0

 
Graphisme
6.0

 
Solo
7.0

 
Multiplayer
10

Total Score
6.0

Hover To Rate
User Rating
 
Gameplay

 
Graphisme

 
Solo

 
Multiplayer

User Score

You have rated this

 

Ce mois-ci, j’ai joué à Among The Sleep de chez Krillbite Studio et j’ai le meilleur pyjama du monde.

Lancé sur Kickstarter en 2013 par Krillbite StudioAmong The Sleep est un survival-horror en vue FPS. Le joueur y incarne un enfant qui arpente un univers onirique dans lequel il lui faudra faire face à ses peurs les plus profondes.

Annia joue à... Among The Sleep

Fais dodo, Colas mon p’tit frère…

Aujourd’hui, vous fêtez vos deux ans et pour l’occasion, maman vous a préparé un magnifique gâteau. Alors que vous étiez sur le point de vous goinfrer en gazouillant, un visiteur impromptu frappe à la porte. La deuxième cuillère attendra, puisque votre mère s’en va ouvrir et s’en suit une dispute avec un interlocuteur que vous peinez à entendre. Qu’à cela ne tienne ! Elle revient avec un paquet dans les bras et vous remonte dans votre chambre le temps de répondre à un appel. Une fois seul(e), quelque chose semble s’agiter dans la boîte… Vite, il vous faut trouver le moyen de l’atteindre afin de découvrir ce qui s’y trouve.

Annia joue à... Among The Sleep

Un cadeau… Qu’est-ce que ça peut être ?

Teddy, un ami qui vous veut du bien

Désormais livré(e) à vous-même, votre chambre fera office de terrain de jeu dans lequel vous devrez apprendre à vous mouvoir. Teddy, votre nouveau compagnon fait de coton, viendra vous prodiguer ses conseils et vous enseignera à faire face aux aléas vous entourant. Ramper, escalader ou encore saisir des objets… Votre vision d’enfant vous jouera de très nombreux tours et altérera votre discernement. De ce fait, les portes vous paraîtront infranchissables et les ombres étrangement effrayantes. D’ailleurs, sachez que la moindre menace brouillera vos sens. Mais, n’ayez crainte, Teddy se révélera véritablement réconfortant et vous partagera sa lumière dans les moments fâcheux.

Annia joue à... Among The Sleep

Teddy, une peluche aux poils soyeux.

La nuit porte conseil… 

Puis, la lumière du jour laisse rapidement place à l’obscurité. Quelque chose vous tire de votre sommeil et vous traîne hors de votre lit. La maison semble différente et le silence devient pesant. Maintenant, une question vous taraude l’esprit : où est Teddy ? Il vous faut absolument retrouver votre ami, mais la perspective de vous balader seul(e) dans la maison n’est pas vraiment rassurante. Lâché(e) dans cet immense espace, la voix de votre compagnon vous permettra de vous orienter. Rapidement, celui-ci vous prévient d’un danger imminent et vous suggère de retrouver votre mère. Dans la panique, vous vous précipitez dans sa chambre et ne trouvez personne.

Annia joue à... Among The Sleep

Cela ne me dit rien qui vaille…

« N’est pas mort ce qui à jamais dort« 

Teddy vous mènera à une réminiscence d’un moment passé avec elle et vous explique la démarche à suivre. En proie aux stimulus de votre imagination, la réalité laisse vite place à un monde fantasmagorique. Des bribes de souvenirs se rassemblent et, parmi ceux la, des reliques vous rappelant votre mère. Dès lors, il vous faudra traverser cet univers alternatif et réunir ces bibelots afin de reconstituer votre monde. Réel retour à l’enfance, votre épopée fera office d’introspection dans les recoins les plus sombres de votre mémoire. De fil en aiguille, vos pas hésitants vous feront traverser des paysages à la fois magiques et sinistres, mais aussi soulever des stigmates délaissés.

Annia joue à... Among The Sleep

Vous voila face à une des nombreuses réminiscence de votre mère.

Conclusion

Among The Sleep relève davantage de l’expérience psychologique plus que d’un jeu à proprement parler. Côté gameplay, le tout s’avère on ne peut plus rigide et la narration pâtit du manque de challenge et de la linéarité des niveaux. La phase de transition entre la perspective du joueur, puis celle de l’enfant est exploitée de façon astucieuse. L’altération sensorielle du jeune héros, sa démarche hésitante d’enfant, sa respiration haletante… Beaucoup de soins ont été octroyés aux détails, ce qui participe grandement à l’immersion du joueur. Le traitement graphique, quant à lui, amène une réelle richesse dans le rendu global de l’environnement, outre les animations faciales parfois drôlement inquiétantes. Avec une durée de vie très minime, le titre ne brille pas par sa réalisation mais demeure une référence singulière dans son genre.

Pour plus de détails :

Autre(s) test(s)  :

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response 

Gameplay

Graphisme

Solo

Multiplayer