Gaming
0 comments

Pokémon GO : Un député veut des lois liées à son utilisation en France

by on 08/08/2016
 

Lorsqu’un nouveau produit ou service rencontre un franc succès, il n’est en général qu’une question de temps avant que l’État ne mette son nez dedans et légifère. Pokémon GO ne devrait pas faire exception à la règle.

rs_1024x668-160711090713-1024.PokemonGo-FB-0701116

En effet, Pokémon GO connait un succès hors norme et celui-ci ne cesse de s’accroître. C’est pourquoi sa popularité n’a pas échappé aux élus français. Le député du Nord Vincent Ledoux de « Les Républicains » souhaite que l’Etat s’intéresse de plus près à ce phénomène. Il veut également ajouter un cadre législatif lié à l’application. Ainsi, il souhaite un cadre législatif aussi bien pour les utilisateurs que pour les sociétés qui exploitent l’application.

Le député a accordé au journal français Le Figaro, un entretien dans lequel il évoque des troubles à l’ordre public liés au jeu. Il évoque principalement ce que peut provoquer les rassemblements de joueurs de Pokémon GO. Mais également les risques qu’encourent les joueurs distraits.

(Les) joueurs (qui) se regroupent dans des commissariats de police ou dans des cimetières, comme l’ossuaire de Douaumont, (peuvent) abandonner leur voiture sur le bord de la route ou traverser des chaussées imprudemment. Un jeune homme de 22 ans, en pleine chasse, a récemment percuté un muret en voiture. Eh oui, chasser ou conduire, il faut choisir !

Les jeux sont passés en revue par le fameux PEGI avant toute sortie. Cet organisme classifie et détermine le public auquel ils s’adressent. Vincent Ledoux voudrait quant à lui une autre vérification pré-commercialisation; et cette fois étatique, de la compatibilité d’un jeu en ligne avec la législation :

(Il) n’existe pas de réglementation applicable aux jeux en ligne qui permettrait, pour le moins, d’analyser les risques avant leur mise sur le marché, d’en évaluer leur fonctionnement et de prévoir des modalités d’agrémentation les rendant conformes au droit national et européen.

Les données personnelles et le code de la consommation français.

Le député se questionne également sur la gestion des données personnelles des utilisateurs de Pokémon GO. Selon lui, ces dernières sont transférées sur les « serveurs américains de Nintendo » (alors qu’il s’agit des serveurs de Niantic qui partage les informations avec The Pokémon Company) et cela pose problème :

Les États-Unis ne sont pas considérés par les autorités européennes de protection des données à caractère personnel comme assurant un niveau de protection suffisant de notre vie privée.

Vincent Ledoux estime aussi qu’en l’état, Pokémon GO n’est pas adapté au code de la consommation français :

Les achats intégrés à l’application excluent tout droit de rétractation tel que prévu pourtant par notre code de la consommation, fragilisant ainsi les publics vulnérables comme les mineurs.

Pour conclure, Pokémon GO « profite » actuellement d’un vide juridique en France, que le député veut combler le plus rapidement possible.

Vous pouvez retrouver des informations concernant Pokémon sur le site officiel français. Retrouvez également l’actualité de Pokémon GO France.

pokemon

Par ailleurs, vous pouvez retrouver deux de mes articles publiés sur le site ci-dessous:

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response