Gaming
0 comments

Le test sur No Man’s Sky est disponible !

by on 13/08/2016
Positives

- Des milliards de planètes à explorer
- Une jolie touche artistique
- De magnifiques musiques
- Une très grande liberté
- Pas de temps de chargement

Negatives

- Un jeu beaucoup trop répétitif
- Pas beaucoup de chose à faire à part de l'extraction
- Le manque de joueurs en multi
- Des combats platoniques en vaisseau
- Manque de liberté avec le vaisseau sur les planètes

Editor Rating
 
Gameplay
6.0

 
Graphisme
7.5

 
Solo
6.5

 
Multiplayer
5.0

Total Score
6.3

Hover To Rate
User Rating
 
Gameplay
5.0

 
Graphisme
5.9

 
Solo
6.1

 
Multiplayer
2.8

User Score
3 ratings
5.0

You have rated this

 

NO MAN’S SKY, ON Y A JOUE ET ON VOUS DIT TOUT !

No Man’s Sky est un jeu édité et développé par Hello Games, distribué par SONY Interactive Entertainment. Ce jeu vidéo de science-fiction est sorti 10 août 2016 sur Playstation 4. Le projet du jeu No Man’s Sky a débuté en 2012, et présidé par Sean Murray. L’équipe de production comptait que quatre membres au début du projet. Puis d’autres personnes ont intégré le groupe jusqu’à former une équipe de treize personnes.

Le jeu a été dévoilé lors du Spike Vidéo Game Awards en 2013 à l’aide d’une bande-annonce. No Man’s Sky utilise la technique de la génération procédurale, qui permet de créer aléatoirement selon un algorithme et sur mesure un univers qui comporte plusieurs planètes, ayant chacune un écosystème unique.

Puis une nouvelle vidéo fût dévoilée lors de la conférence de SONY, au salon de l’Electronic Entertainment expo en 2014. De plus, par la même occasion, on nous apprend que je jeu sera une exclusivité sur Playstation 4. La firme Hello Games précise plus tard que l’exclusivité sera temporaire car No Man’s Sky sortira ensuite sur PC.

No Man’s Sky a remporté le prix du « Most Anticipated Game » pour 2016 qui a été attribué par le fan’s Choice Awards lors des The Game awards 2015 à Los Angeles.

MAN

L’INSPIRATION VIENT BIEN DE QUELQUE PART !

L’un des vaisseaux de No Man’s Sky présente plusieurs éléments de vaisseaux. Venant d’univers de science-fiction ainsi que des éléments de technologie terrienne. Le vaisseau a aussi été inspiré par la série télévisée Battlestar Galactica. Mais aussi l’A-Wing de la version LEGO de Star Wars. Et pour finir, par l’avion de chasse F-18 Super Hornet.

De plus, le joueur sera plongé dans un univers, où il pourra passer de l’atmosphère à l’espace sans temps de chargement. Et par la suite, aller dans la planète de son choix. Vos évoluerez dans un monde ouvert, un univers incroyablement immense.

MAN
NOTRE OBJECTIF DANS NO MAN’S SKY

Vous incarnez un pilote de vaisseau spacial. Traversant l’espace pour percer un mystère caché au centre de l’univers, où se trouvent des milliards de mondes différents, et prêts à être visité. Bien sûr, chaque planète aura son propre écosystème, créatures, atmosphère et autres. Votre but principal sera d’atteindre le centre de la première galaxie dans lequel le joueur apparaît. Et pour progresser dans votre aventure vous devrez récolter des ressources. Et même, si vous le voulez, créer une alliance avec certains groupes ou races présents dans le jeu.

MAN
NOTRE TEST DE NO MAN’S SKY

J’allume ma Playstation 4, manette chargée à fond. Je me lance enfin dans l’aventure No Man’s Sky, ce jeu très attendu par beaucoup de joueurs. Je me retrouve sur une planète, avec un vaisseau complètement abîmé suite à un crash que nous avons eu. On se rend vite compte que notre premier objectif est de le réparer en trouvant des ressources sur la planète même où je suis. Je me dirige un peu au hasard car à part me dire les ressources que je dois trouver, je suis un peu livré à moi-même.

Dès les premiers pas dans le jeu, je me rends vite compte que la température a un rôle crucial dans le jeu. Car mon exo-combinaison se décharge rapidement. Grâce à mon multi-outil qui n’est autre qu’une arme (laser d’extraction), je détruis quelques rochers. Ainsi que des sortes de cactus et autres de la faune sauvage. Jusqu’au moment où j’aperçois deux objets volants qui se nomment Sentinelles, qui scannent les endroits où j’ai détruit les objets, pour avoir quelques ressources. Intrigué je me dirige sans crainte vers les deux sentinelles. Quand soudains elles se mettent à me tirer dessus, j’ai vite compris que ces sentinelles été pas mes amies. Et qui plus est, été là pour protéger, si je puis dire, les ressources de la planète.

Je passe quelques minutes dans un décor, que je trouve juste agréable à regarder. Avec sa faune, ces dunes et ces créatures franchement dont certaines pas accueillantes du tout. Une fois trouvé toutes les ressources nécessaires pour réparer mon vaisseau, je retourne vers lui et le répare. Car petit point très important, notre vaisseau et exo-combinaison sont véritablement nos seuls moyens de rester en vie. Une fois mon vaisseau remis en état, je décide de rester encore un peu, histoire de remplir l’inventaire de mon exo-combinaison, mais aussi celle de mon vaisseau. Car chose bien pratique, je peux transférer les objets de mon inventaire dans celle de mon vaisseau.

Je me rends très vite compte que mes deux inventaires sont trop petits pour pouvoir contenir beaucoup de ressources. Entre-temps j’ai pu grace à mon scanner, scanner des créatures qui me rapportèrent mes tous premiers Unités (l’argent dans No Man’s Sky). Voyant que mon exo-combinaison est presque déchargé, et ayant plus beaucoup de ressources pour la recharger, je décide de retourner à mon vaisseau. Celui-ci se trouve maintenant à cinq/six minutes de ma position. Et oui, une autre chose pas mal dans No Man’s Sky, c’est qu’on peut savoir à quelle distance nous nous trouvons de notre vaisseau. Et même le temps qu’on peut mettre pour y retourner ce qui est plutôt bien.

Je peux alors tester le jet-pack pour sauter les crevasses de la planète, histoire de gagner un peu de temps. Je me rends vite compte que mon jet-pack se décharge très rapidement. Donc j’appuie sur le joystick droit pour que mon personnage se mette à courir, mais là encore je vois que mon endurance est très faible aussi. À quelques pas de mon vaisseau, une petite voix me dit qu’il me reste plus que 5% d’énergie dans mon exo-combinaison. Rendu à mon vaisseau je me dépêche de monter à bord. Et je vois avec le plus grand des plaisirs qu’une fois à l’intérieur de mon vaisseau la température revient à la normal. Une fois dans mon vaisseau, ma vie commence à remonter petit à petit.

MAN

PARTON À LA DÉCOUVERTE D’AUTRES MONDES

Une fois remonté dans mon vaisseau, c’est avec un petit pincement au coeur que je quitte la planète qui m’a donné refuge. Le temps que je trouve des ressources et remette en état mon vaisseau. J’appuie sur la touche R2 pour décoller, je reste un peu sur la planète pour pouvoir l’observer depuis les airs. Et je m’aperçois qu’en appuyant sur la touche rond que mon vaisseau va beaucoup plus vite. Mais par la même occasion, augmente la consommation des ressources de mon vaisseau.

Nous pouvons aussi scanner depuis notre vaisseau une fois décollé pour voir où se trouvent les ressources qu’il nous faut. Et pour cela rien de mieux que des couleurs différentes pour des ressources différentes. Violet pour les artefacts et les points d’intérêts, jaune pour les ressources minières, gris pour les butins (loots) et rouge pour les ressources énergétiques, qu’on utilise le plus souvent pour notre exo-combinaison, vaisseau, multi-outil et autres.

Je quitte l’atmosphère de la planète, et me retrouve dans l’espace. Je me rends alors compte que dans cet univers incroyablement gigantesque, avec ces milliards de planètes, que l’on a tout simplement une chance infime de rencontrer un autre joueur de No Man’s Sky. Le seul moyen de voir qu’un autre joueur est passé avant nous, c’est à travers ses découvertes sur les autres planètes.

J’arrive pour la première fois dans le jeu dans une station spatiale. Comment vous dire, je m’attendais à voir d’autres personnes, rien de ce côté-là. À part un être d’une autre espèce qui me donne ma toute première amélioration pour le multi-outil. Puis je revends quelques ressources pour avoir des unités. Une fois ma petite affaire faite, je reçois un message me disant d’aller sur une autre planète. Je me précipite alors vers mon vaisseau et quitte la station spatiale. Et ainsi, retourne à l’aventure, et à la découverte d’autres planètes.

MAN

NO MAN’S SKY EST-Il À LA HAUTEUR DE NOS ATTENTES

Après plusieurs heures de jeu, voici mon ressenti. No Man’s Sky m’a largement plu pour son côté exploration spatiale. Mais aussi, avec un monde sans limite l’un des points forts du jeu (ce n’est que mon avis). Des milliards de planètes sont à découvrir, sans compter les stations Atlas. Le jeu offre un choix abondant de planètes, on a donc de quoi nous occuper pendant plusieurs heures de jeu. La possibilité de pouvoir rencontrer un autre joueur que vous est infime. Celui-ci sera d’ailleurs comme vous, à la recherche de ressources pour réussir son but et arriver au centre de l’univers, sans croiser d’autres joueurs. D’où le côté gigantesque de No Man’s Sky, ou l’expression « chercher une aiguille dans une botte de fain » prend tout son sens.

Mais ce joli et intéressant côté du jeu ne nous fait pas oublier malheureusement le côté répétitif du gameplay. Et cela peut nous lasser du jeu au bout de quelques heures. Mais heureusement, nous avons encore beaucoup d’autres planètes avec leurs créatures, faunes et ressources à découvrir. Et peut-être arriver à voir un jour, un autre joueur, l’espoir fait vivre non !? À voir maintenant si la firme hello Games, fournira No Man’s Sky en contenu (DLC ou mise à jour). Mais bien sûr du contenu intéressant pour garder les joueurs à poursuivre leur quête pour trouver le centre de l’univers sans trop qu’ils se lassent.

MAN'S

MON AVIS SUR NO MAN’S SKY

Alors pour moi l’objectif d’Hello Games est atteint. Quand ils nous disent que le jeu est fait pour le long terme (avec toutes ces planètes à découvrir). Même si on peut trouver des planètes jolies et agréables à contempler. Malheureusement d’autres planètes restent plus banales et rend ce parcourt sans aucun intérêt, mis à part pour leurs ressources. Même si au fil du temps NMS peut lasser des joueurs plus vite que d’autres, ce jeu est avant tout un jeu avec un univers bien à lui. Son côté apaisant, et son univers calme, fond de lui un jeu unique. Nous pouvons jouer à un jeu tout en se détendant, et se laisser bercer par le vide incommensurable de l’espace. À savoir, que nous le parcourons à bord de notre seul compagnon, notre vaisseau spatial.

Mais en ce qui concerne la technique du jeu, là beaucoup moins plaisant. Entre les clippings (une méthode utilisée dans le monde des jeux vidéo qui consiste à ne pas afficher les objets ou éléments de l’environnement qui ne sont pas dans le champ de vision du joueur) que ce soit sur les planètes lors de leur exploration, ou même dans l’espace. Et un manque de profondeur lors des combats avec notre vaisseau spatial. Malgré un système de pilotage agréable et simple à prendre en main, les combats restent fades et sans vie.

Le petit hic que beaucoup de joueurs (du moins je pense) trouveront dommage, c’est le fait de ne pas pouvoir faire du rase-motte avec notre vaisseau quand nous explorons une planète. Mais le petit plus c’est effectivement le fait qu’il n’y ait pas de temps de chargement. Quand on quitte l’atmosphère pour aller dans l’espace pas de chargement. Et de même quand on rentre dans une station spatiale ou bâtiment, et même quand on rentre dans son vaisseau.

Mais je ne me fais pas de soucis pour No Man’s Sky, car je pense que ce jeu a encore de beaux jours devant lui. Je vous laisse ci-dessous la bande annonce du jeu.

Nous vous proposons aussi beaucoup d’autres articles que vous pourrez découvrir sur ZONE-ACTU dont les articles mis ci-dessous.
Si vous aimez le cinéma cet article est pour vous, venez le voir ICI !
Venez voir aussi mon dernier article ICI !
De plus, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Instagram !
Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response 

Gameplay

Graphisme

Solo

Multiplayer