High Tech
0 comments

Uber et ses nouvelles avancées technologiques

by on 22/08/2016
 

En ce moment, Uber ne cesse de se moderniser, mais est-ce vraiment bénéfique ?

uber-logo

Uber se modernise, mais est-ce vraiment la bonne voie ?

Le rachat de la start-up Otto

En premier lieu, la société de VTC a annoncé le rachat de la start-up Otto pour la coquette somme de 680 millions de dollars, soit 601 millions d’euros ! Pour cette bagatelle, Uber espère bien se moderniser, car cette entreprise propose et travaille sur une technologie de voitures autonomes, notamment sur les poids-lourds et les camions. En effet, la société américaine veut absolument travailler sur des lignes de voitures sans chauffeur.

Un accord financier avec Volvo

En parallèle de l’achat d’Otto, Uber a également récemment passé un accord avec Volvo, moyennant 300 millions de dollars. Ils vont donc développer en coopération des voitures autonomes destinées soit au grand public, soit à un usage professionnel pour les taxis. En outre, ces voitures seront créées sur la base d’un SUV Volvo XC90, un SUV très moderne de Volvo.

SUV Volvo XC90

Des essais fin août, mais toujours avec des chauffeurs

En effet, dès fin août les clients Uber de la ville de Pittsburgh pourront essayer des modèles de voitures semi-autonomes. Oui, semi-autonomes, c’est à dire avec un superviseur humain qui pourra reprendre le contrôle de la voiture en cas de problème et relever toutes les anomalies sur le véhicule. Il est à noter que la course sera gratuite si vous êtes conduit par une voiture semi-autonom01B0012001639079e.

La volonté de se détacher de Google Maps

La société de VTC a atteint les 2 milliards de courses, et cela n’aurait pas été possible sans Google Maps. En effet, leur application utilise l’API de Maps pour repérer les chauffeurs et leur offrir un GPS. Mais désormais, ils veulent devenir indépendant et tenez vous bien, ils seraient prêts à investir 500 millions de dollars dans un système de cartes en ligne personnalisé. Vous en conviendrez, cela fait cher l’indépendance.

Des décisions qui interviennent après l’autorisation en France

En effet, comme nous vous le disions la semaine dernière, les voitures autonomes sont désormais autorisées à circuler en France. Si ces décisions n’arrivent qu’après l’autorisation, ce n’est sûrement pas un hasard. En effet, les Français sont très friands de ce service de VTC offert par Uber.

Est-ce vraiment un progrès pour la firme internationale ?

Évidemment, à première vue, ces achats et autres avancées technologiques ne peuvent être que bénéfiques. Mais j’aimerais revenir un petit peu sur le principe de base d’Uber. La société vous propose un service de transport privé, avec une qualité supérieure au taxi basique et surtout un chauffeur aimable, et qui est censé se rapprocher d’un chauffeur privé. Mais où passerait ce gage de qualité en cas d’adoption de la voiture autonome ?

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

Leave a Response