TV
3 comments

MACGYVER, cartonne aux États-Unis !

by on 03/10/2016
 

DEUX SEMAINES APRÈS LA DIFFUSION DES DEUX PREMIERS ÉPISODES DE LA SÉRIE, LES TAUX D’AUDIENCES ONT ÉTÉ RÉVÉLÉS !

Il y a plusieurs jours, la série MACGYVER était diffusé aux États-Unis, le 23 septembre dernier.

Le premier épisode de la saison 1, avait récolté un taux d’audience à en faire pâlir plus d’un. En effet, à sa premier diffusion, 11 millions de téléspectateurs étaient devant leur petit écran afin de visionner les toutes nouvelles aventures de MACGYVER.

Le deuxième épisode qui a été diffusé il y a peu, a été suivi par autant de téléspectateurs. Malgré, une légère baisse, 9,09 millions de fidèles étaient présents pour découvrir la suite des péripéties du bricoleur.

macgyver

Richard Dean Anderson

Le reboot de l’ancienne série du même nom datant de 1985, cartonne aux États-Unis. Les aventures de MACGYVER convainc donc, toujours autant un large public.

Il faut avouer que la série MACGYVER produite entre 1985 et 1992, a eu un énorme succès à cette époque. De plus, celle-ci nous avait fait découvrir l’acteur principal, Richard Dean Anderson. Le comédien est devenu l’un des acteurs les plus aimés grâce au rôle qu’il a incarné dans la série. Ainsi, l’ancien Macgyver, devient un acteur connu et reconnu dans le monde cinématographique télévisé.

Après l’arrêt de la série MACGYVER et les deux téléfilms pour finaliser l’histoire, Richard Dean Anderson reviendra en force avec la série STARGATE-SG1, où il incarnera le rôle leader Jack O’Neill. La série sera un énorme carton et donnera naissance à deux séries spin-off STARGATE ATLANTIS, où Jason Momoa fera d’ailleurs partie du casting et lui permettra d’évoluer sa carrière, et STARGATE UNIVERSE.

LUCAS TILL, LE NOUVEAU MACGYVER ! :
mac2016-promo-shot

Lucas Till

L’acteur, Lucas Till, qui a décroché le rôle de MACGYVER dans le reboot, convainc aussi le public face à son jeu d’acteur. Le comédien de 26 ans, est d’ailleurs une pièce montante du moment. En effet, depuis son apparition dans la saga X-MEN, Lucas Till enchaîne les productions. Nous pourrons ainsi le retrouver très prochainement dans le blockbuster MONSTER CARS, où celui-ci se fera un ami des plus étonnant !!

Souhaitons donc au tout nouveau MACGYVER de marcher sur les traces de son prédécesseur et d’avoir une carrière à la hauteur de ses espérances.

La série sera bientôt disponible dans les pays francophones.

comments
 
Leave a reply »

 
  • Guillaume
    09/10/2016 at 23:24

    Il est trop tôt – voir presque incorrect -pour parler de carton , la série a perdu 2 millions entre les épisodes 1 et 2, et perd encore 1 pour tomber à peine à 8 M pour son épisode 3. Pire encore, les séries diffusées aprés elle sont bien plus performantes.. La série doit encore faire ses preuves pour tirer un quelconque constat.
    L’année dernière nombreuses sont celles qui ont bien démarré avant de chuter sévèrement en milieu de saison.

    Répondre

    • Marie Egan
      11/10/2016 at 14:31

      Bonjour, cet article détermine seulement la popularité de la série de ses débuts et non dans sa globalité d’où l’importance des propos de l’article parlant exclusivement des deux premiers épisodes. En aucun cas, il est question de carton général, mais bel et bien d’un carton concernant le season premiere et de son second afin d’afficher une comparaison et offrir un état des lieux sur le commencement de McGyver. Toutefois, merci de votre intéressement.

      Répondre

      • Guillaume
        11/10/2016 at 15:07

        Après lecture de votre commentaire je reviens sur mes propos : il est vrai que dans un contexte où un démarrage catastrophique ou une chute abyssale en épisode 2 sont plus que fréquents, il est intéressant de souligner le bon démarrage de la série et son maintient relatif en deuxième semaine. Les articles qui décryptent de façon pertinentes les audiences américaine se font de plus en plus rares, votre site semble sortir du lot avec des articles intéressants et détaillés, mon intérêt pour lui risque de se prolonger.

        Répondre

Leave a Response